Logiques sociales des acteurs dans la gestion foncière en zone périurbaine a Bouake

A propos : sociotexte

A voir

Anaphore et cataphore dans des emplois combinatoires pour une structuration et une progression textuelles : cas du pronom « nous » dans le sang de la republique de Maurice Bandaman : Konan KOFFI

Cet article permet de revisiter l’implication sémantique des relations cataphorique et anaphorique dans la nouvelle satirique de Maurice Bandaman (1991) : Le sang de la République. En théorie, l’anaphore et la cataphore sont des figures de styles identifiées comme des procédés de reprise d’un terme de l’énoncé par un autre terme. L’anaphore et la cataphore apparaissent, chez Maurice Bandaman, comme des modes d’expression, qui permettent de structurer les thématiques abordées. Elles participent de la cohésion de son texte, par leurs capacités à impulser une dynamique qui assure la continuité de celui-ci. Ainsi, elles offrent à l’auteur le moyen de mettre en relief les affres d’une société balafrée par la misère humaine.