Illusions de l’africanité (Les)

Cet essai prend le contrepied dune idée reçue : le présupposé dune « identité africaine » affectée au texte littéraire, dont la désignation définitoire est censée renvoyer à lAfrique et aux Africains. On parle ainsi de l »africanité » du texte et de son auteur comme un lieu didentification, traduisant une façon « africaine » de revendiquer sa présence au monde. En brisant ce sens commun épistémique, cette étude vient contextualiser lintérêt identitaire, relativement aux expériences stratégiques auxquelles sont astreints les agents du champ littéraire. La littérature africaine est-elle africaine ? Ou encore, quattend-on dun texte africain ? Ainsi grossièrement résumées, ces problématiques, pour le moins subversives, traversent la réflexion menée par David K. NGoran dans cette étude qui ne dissimule en rien ses intentions iconoclastes. Avec des termes clés tels quidentité, champ littéraire, stratégie dauteur, motifs récurrents, cet essai met ainsi à jour et appelle à dépasser ?, au fil dune analyse pointue, les fondements et pré-requis de tout un pan de la littérature.

A propos : sociotexte

A voir

Le code noir, Alain Mabanckou

Jamais mon train n'aura ressemblé à celui d'un touriste. Paris… Chaque bâtisse me paraît étrangère, …

Laisser un commentaire