Abjection et crainte dans le mal de mer de Marie Darrieussecq : AKA Adjé Justin

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?
Reload Reload document
| Open Open in new tab

Telecharger le PDF

A propos : sociotexte

A voir

Apocalypse postmoderne i : l’auteur post-génocide et le manifeste francophone : Alain Serges AGNESSAN

Le génocide des Tutsis du Rwanda, de 1994, a entrainé une constellation de discours, de figures et d’images qui, en plus de constituer un imaginaire de la fin par leur agencement, imposa une condition utopique singulière où le signe postmoderne le dispute à des fantasmes postcoloniaux. Un fait remarquable est l’apparition sur la scène du fait littéraire africain francophone d’un nouvel ethos : celui de l’auteur.e post-génocide. Avec cette catégorie inédite, on assiste au retour du politique et de la question de l’engagement, mais également à la publication de manifestes ou de textes à effet-manifeste qui, tous, sont animés d’une pulsion utopique. Un double investissement y affleure. Le désir de provoquer la rupture grâce au fantasme de la tradition, et l’érection d’une enclave utopique propice au renouveau et à la rédemption.