• Zadi Zaourou

  • Leopold Sedar Senghor

    "Nul n'a le droit d'effacer ma culture,car une communauté sans culture est un peuple sans être humains"

  • Frederic Titinga Pacere

    "Si une termitière vit, c’est qu’elle ajoute de la terre à la terre"

  • Edouard Glissant

    "Le poète achemine la connaissance du monde dans son épaisseur et sa durée, l'envers lumineux de l'histoire qui a l'homme pour seul témoin."

  • Pierre Bourdieu

    "Le sociologue rompt le cercle enchanté en essayant de faire savoir ce que l'univers du savoir ne veut pas savoir, notamment sur lui-même.”

  • Michel Foucault

    "De l'homme à l'homme vrai, le chemin passe par l'homme fou."

Le paradis français de Maurice Bandaman : un roman postmoderne ? : Lou Tinan Édith ZAOULI

La forme du roman de Maurice Bandaman témoigne d’une esthétique d’innovation. L’auteur érige son texte en un lieu d’inscription du postmodernisme. Il fait intervenir des éléments hétéroclites et fantaisistes qui assurent sa liberté scripturaire, entre autres : la sexualité outrancière, le jeu des espaces référentiels, le dédoublement des personnages, l’intermédialité, etc. Il consolide ainsi l’émergence d’une littérature avec une identité multiple qui se démarque des cloisons de l’écriture classique. Cette pratique offre d’autres champs. Elle permet au roman protéiforme d’être interprété de différentes manières. Le Paradis français regorge de figures originales et ses aspects esthético-formels répondent à l’iconoclastie postmoderne.

Lire la suite

Meurtres dans tchat sous un toit brûlant de jean- pierre Tardivel : quelle réalité sociopolitique ? : Dah SIE

Le meurtre occupe une place déterminante dans la structure interne du récit policier. Sa présence apparait comme cause de l’intrigue de cette littérature d’investigation. Ainsi s’assigne- t-elle pour tâche véritable, la narration d’un problème et d’une recherche minutieuse. Dans une perspective de critique sociale et sous la pulsion de mettre à nu les dérives sociétales, la présente réflexion s’appuie sur la notion de meurtres dans ce genre pour présenter le trouble sociopolitique de la société ivoirienne. Laquelle société a perdu ses valeurs morales et éthiques pendant une période donnée pour se livrer aux massacres.

Lire la suite

Du côté de chez Swann, une tensivite1 narrative proustienne : Chérif SEKOU

Du côté de chez Swann, premier volume du cycle romanesque de À la recherche du temps perdu est dense d’historiettes s’entremêlant les unes les autres ; créant, ainsi, l’intrigue en formation. L’entrée hâtive du narrateur dans la trame du récit dès l’amorce du livre laisse le lecteur perplexe. Cette structuration proustienne de l’intrigue engendre une sorte de tension narrative qui maintient le lecteur dans sa curiosité inassouvie. Ce présent article s’attèle à démêler la démarche « architecturale » dudit volume de Proust afin d’aboutir à la tension narrative suscitée chez le lecteur.

Lire la suite

Leonora miano et le champ litteraire : posture et positionnemement pour une double quête de la reception : Jonathan LUE

Articulée autour de la sociologie de la littérature, cette analyse interroge la posture de Leonora Miano dans l’espace littéraire. Ainsi s’agit-il de questionner les dimensions discursives et actionnelles de la posture de cette écrivaine. Plus précisément, quels sont les moyens mobilisés par Leonora Miano pour se situer dans la machine et l’industrie littéraire? Comment définit- elle son identité littéraire ? Comment cette identité littéraire participe-t-elle de son positionnement dans le champ littéraire ? Comment son positionnement dans le champ littéraire participe-t-il d’une double quête de sa réception ?

Lire la suite

Rhétorique du costume de théâtre : KOFFI Kouadio Toussaint

Le costume se définit comme le vêtement que porte un acteur sur la scène théâtrale. Participant de la progression et de la compréhension de la fable, il revêt des significations diverses, et ne se résume pas qu’à vêtir les comédiens. La Lecture du costume consiste, dans cet article, à déterminer les costumes des personnages correspondant à la progression dramatique. Il ne s’agit donc pas d’une étude exhaustive des costumes au théâtre, mais d’étudier des costumes problématiques avec des exemples empruntés à Molière, et surtout à Marie NDiaye. Notre propos s’articulera autour de la rhétorique que redéfinit par Michel Meyer (2008, p.21), savoir « la négociation de la distance entre des individus à propos d’une question donnée ».

Lire la suite

La transgressivité des espaces dans destins de clandestins de Josué Guébo : Arnaud Pamphile Oyrou KAKPO

Les représentations de l’espace de l’immigration dans le roman africain sont de plus en plus réalistes et décrivent des itinéraires bien connus. L’aspect clandestin de l’immigration africaine offre l’occasion aux auteurs de décrire la façon dont les frontières sont rompues ou transgressées. Une telle description des espaces parcourus laisse entrevoir les difficultés liées à la mobilité des personnages migrants. Dans une description réaliste et proche de l’actualité brûlante, Josué Guébo entreprend, à travers Destins de clandestins, de décrire plusieurs horizons de possibilité en rapport avec le déplacement clandestin des migrants et le traitement qui leur est infligé en Afrique comme en Europe.

Lire la suite

L’hybridation dans babyface de koffi kwahule : Nancy Mireille KANON

L’hybridation et ses mots dérivés sont plus que des notions d’actualité qui expriment notre réalité sociale. Les sociétés contemporaines vivent, dans l’ensemble, dans un monde hautement métissé, où la transférabilité des connaissances et des valeurs culturelles est continuelle et le vivre-ensemble inéluctable. Une réalité qui ne manque pas de bousculer les façons d’être des uns et des autres autant que les systèmes de pensée. Pris dans le cercle de la mobilité, l’écrivain africain, notamment migrant semble, parfaitement, s’accommoder de cette situation. Il revendique le droit à une identité culturelle et littéraire plurielle et ouverte débarrassée de tout rattachement à un territoire spécifique, principalement l’Afrique. Cet article a pour but de définir le contexte historique et littéraire de l’hybridation afin d’analyser certaines de ses caractéristiques dans les romans contemporains comme Babyface de Koffi Kwahulé.

Lire la suite

L’auteur offshore et le processus de transculturation : Kassikpa Georges KOUASSI

L’identité des immigrés est complexe. Toutefois, certains facteurs peuvent permettre d’établir un profil. Cet article permettra de poser les bases de la trajectoire de l’auteur offshore, géniteur d’une littérature apatride, sur les fondements des legs de la notion de transculturation. L’immigrant rencontre les conséquences du déplacement. L’une de celles-ci c’est le phénomène de transculturation. Ainsi, progressivement, il abandonne la langue et ses acquis sociaux d’hier. Il délaisse les modèles de comportement véhiculés par l’éducation transmise dans le pays qu’il fuit. Mais il n’est pas non plus, en tous points, membre de la nation d’accueil. Il nous appartiendra de mettre en évidence, d’un point de vue critique et méthodologique, les étapes du processus de transculturation avant de voir comment celles-ci s’appliquent à l’auteur offshore.

Lire la suite

Odes funambulesques ou la poétique clownesque chez Théodore de Banville : Diloman Isaac KONE

Dans son œuvre poétique Odes funambulesques, Banville nourrit l’idée de créer une ode comique qui porte les marques de la caricature afin de peindre au mieux son époque. Pour porter à bout un tel projet, le poète trouve nécessaire de mettre en relief une poétique clownesque. Ainsi se livre le théâtre d’une description carnavalesque d’un monde matérialiste et vorace. Le bouffon use d’un langage vulgaire altérant lyrique et comique ; l’ironie est mordante et les sujets importants sont tournés en dérision.

Lire la suite

Des stigmates de l’histoire a la construction du lieu référentiel dans le chaos et la nuit de henry de Montherlant : Yacoub Mohamed BAMBA

Le créneau interdiscursif qui implique par moment l’impression de l’Histoire au discours narratif, renvoie à une considération de la question au niveau des catégories narratives comme le personnage, le temps ou l’espace… Le texte de Montherlant n’échappe pas à cette observation. Ainsi, Le Chaos de Montherlant s’inscrit bien dans cette mouvance en retraçant la guerre d’Espagne de 1936 à 1939 et les restes de ce fait si indélébile dans la conscience collective de L’Europe en moutonnant des ‘’lieux’’ qui ne sont perceptibles ou imperceptibles, connus ou méconnus qu’au gré de ce qu’on sait de l’Histoire. La présente contribution se propose de revisiter la spatialité de ce texte d’un « ici vécu » à un « ailleurs évoqué » en se fondant sur les éléments idiomatiques que prescrit Bertrand Westphal dans sa méthode d’analyse des espaces humains dans les arts mimétiques : la géocritique.

Lire la suite